Le secret du bonheur ? Arrêter de voir les choses négativement et se concentrer uniquement sur le P-O-S-I-T-I-F !
Et on te donne quelques conseils pour y arriver facilement.

La raison d’être des optimistes c’est qu’ils se sentent vivre, celle des pessimistes qu’ils se regardent vivre” Edmond Thiaudière.
Et toi, as-tu plutôt envie de te sentir vivre ou de te regarder vivre ? On ne va pas se mentir, la première proposition fait davantage envie. Mais c’est plus facile à dire qu’à faire ! Contrairement à l’optimisme, le pessimisme est facile à entretenir, alors que l’optimisme demande un peu de courage et de motivation.
Heureusement, il existe quelques astuces pour le devenir plus facilement, et cela commence par insuffler davantage de positif à son quotidien !

1. Pratiquer la gratitude et la bienveillance
Plus on est gentil avec les autres, plus ils le seront en retour. Il ne faut donc pas hésiter à souligner les qualités des autres, à les aider quand ils en ont besoin, car quand ce sera à ton tour d’avoir besoin d’eux, ils auront moins de mal à rendre la pareille. Il ne faut pas oublier non plus d’être gentil avec soi-même. Plutôt que de se flageller dès que quelque chose ne fonctionne pas comme on le voudrait, on accepte ses faiblesses, on lâche du lest. Il ne faut pas être trop dur avec soi-même, la perfection n’existe pas, l’erreur est humaine. Un bon moyen de pratiquer la bienveillance envers soi-même est de se féliciter régulièrement pour ses bonnes actions et de se poser devant un miroir pour se complimenter. Certes, au début cela peut ne pas sembler naturel, mais ça fait du bien et ça regonfle la confiance en soi et l’estime de soi.

Et la gratitude dans tout ça ? Cela consiste à reconnaître les choses positives qui se sont passées pendant la journée. Chaque soir, on note sur un carnet trois choses qui se sont passées dans la journée et pour lesquelles on est reconnaissant ou qui nous ont rendu heureux sur le moment. À force de faire cet exercice, l’esprit s’habituera de lui-même à reconnaître les éléments positifs lorsqu’ils arrivent.

2. S’entourer de choses et de personnes plus positives
Il suffit d’avoir des personnes négatives dans son entourage pour que cela ait un effet négatif sur sa vision du monde ou sa manière de vivre. Être aux côtés de personnes qui passent leur temps à voir le verre à moitié vide plutôt qu’à moitié plein n’aide pas à voir soi-même le verre à moitié plein. Il vaut mieux s’entourer de personnes positives, qui encouragent et tirent vers le haut plutôt que le contraire. Idem au niveau des choses qui nous entourent, des écoles ou du boulot que tu fais notamment, mais aussi des contenus que tu lis, regardes, écoutes. Mieux vaut privilégier les activités et les contenus inspirants, motivants et passionnants.

3. Transformer ses problèmes en challenge
“Il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions”, disait l’écrivain André Gide. Et il a bien raison.
Qui plus est, le mot “problème” a une connotation très négative. Il faut plutôt voir cela comme un challenge, un défi à relever. Cela n’est qu’un petit changement de vocabulaire, mais plus important qu’il n’y paraît, car il change la perception des choses. Il les rend plus positives. C’est beaucoup plus stimulant et cela motive davantage à se donner à fond pour réussir ce challenge.

4. Se concentrer sur le moment présent
Certaines personnes ont du mal à vivre vraiment le moment quand il se déroule. Elles ne peuvent s’empêcher de penser au passé, “c’était mieux avant”, ou s’angoisser à l’idée du futur, ce qui fait qu’elles ne profitent pas vraiment du moment présent et ne peuvent en savourer ses aspects positifs. Si tu fais partie de ces gens, il est important que tu essaies de focaliser ton attention sur ce que tu es en train de vivre, là, maintenant. Plutôt que de laisser tes pensées vagabonder ailleurs, concentre-toi sur les sensations que tu ressens à cet instant. La fraîcheur du vent sur ta peau, les émotions que cela suscite en toi, etc.

5. Se faire un petit rituel matinal
La façon dont on commence sa journée détermine le reste de celle-ci. Il est donc important de la commencer de la façon la plus positive possible pour rester dans le même mood. Déjà, on n’oublie pas de prendre son petit-déjeuner. On prend le temps, on se prépare quelque chose qu’on aime, on se pose pour le manger et se réveiller tranquillement. Lorsqu’on se prépare, on le fait en musique, avec des chansons entraînantes et motivantes. On essaie de se lever un peu plus tôt pour avoir le temps de lire, regarder ou écouter quelque chose d’inspirant, mais aussi de faire du sport, même si c’est juste 15 minutes de yoga ou de gym. Cela permet de gagner en énergie, en motivation et de démarrer la journée positivement.

Priscilla BM
Source : https://trendy.letudiant.fr/psycho-x-habitudes-a-prendre-pour-etre-plus-optimiste-au-quotidien-a4274.html

PROCHAINS ÉVÉNEMENTS OPTIMISTES : LES PAUSES OPTIMISTES

Qu’est-ce qu’une Pause Optimiste ? Tous les détails ici : la-pause-optimiste-lemission-qui-donne-la-peche/

– Jeudi 18 février de 12h30 à 13h15 : « L’optimisme appliqué » avec Virginie Perrot, animatrice-présentatrice, maître de cérémonie, et Déléguée de la Ligue des Optimistes de France en Auvergne. Pour cette Pause Optimiste, elle a choisi de donner la parole à deux invités :

1) Virginie Guastella, chef de service du centre de soins palliatifs du CHU de Clermont-Ferrand, praticien hospitalier, algologue, hypnothérapeute, professeur associé des Universités en Médecine Palliative.
Depuis 20 ans, elle accompagne des patients au sein de l’Unité de soins palliatifs du CHU de Clermont-Ferrand qu’elle dirige.
Particularité : elle a été à l’initiative de l’ouverture d’un Bar à Vin dans son Unité de soins palliatifs en institution publique à l’automne 2014.
Docteur engagée, passionnée, elle prendra avec nous le temps d’une pause pour partager avec enthousiasme et énergie son quotidien à l’hôpital. Elle témoignera de sa vision de l’optimisme qu’elle affiche sans relâche, tant dans sa vie professionnelle que personnelle.

2) Rémy Bourdier, à la tête du groupe OVIANCE qu’il a fondé en 2001, spécialisé dans la prestation de services dans le secteur de l’énergie. Ce dirigeant atypique, qui a participé à l’émission Patron Incognito sur M6, est bien connu en Auvergne pour son enthousiasme et son optimisme à toute épreuve qu’il partage sans relâche auprès de ses 1200 collaborateurs dans une trentaine de villes en France.
Membre actif de l’APM (Association pour le Progrès du Management) depuis 9 ans, Président de Réseau Entreprendre Auvergne, curieux, généreux et engagé, il aime les challenges et provoquer les opportunités.
Optimiste-réaliste, Rémy Bourdier vante les vertus de ce « désinhibiteur naturel » qui permet d’envisager sous le meilleur angle possible les opportunités. Son adage : « l’Optimisme permet tout, mais pas n’importe quoi ».

– Jeudi 4 mars de 12h30 à 13h15 : « Garder son cap intérieur pour faire face à l’extérieur » avec Gaëtane Fitamant et Hélène Hijazi, animatrices du cabinet Bonheur et Performance et Déléguées de la Ligue des Optimistes de France en Bretagne.
Gaëtane et Hélène auront le plaisir de vous retrouver pour partager quelques clés issues de l’approche neurocognitive et comportementale afin de vous aider à rester serein face à l’incertitude.
L’approche neurocognitive et comportementale propose une grille de lecture innovante du comportement humain qui permet une meilleure compréhension de notre fonctionnement, pour vivre un vie plus épanouie, pour développer des relations plus saines, et pour créer un environnement professionnel qui permet une harmonie entre bien-être et performance

– Jeudi 18 mars de 12h30 à 13h15 : « Le pouvoir de la communication positive » avec Aude Milesi.
Pour garder le sourire et rester optimiste, rien de tel que la communication positive. La communication positive, c’est autant la communication que nous avons avec soi qu’avec les autres.
Communiquer positivement est un art subtil qui rend la relation à soi et aux autres plus équilibrée. Avec la communication positive, bien-être, motivation et réduction du stress garantis ! Cependant, s’exprimer positivement requiert de l’entraînement, d’où l’importance d’en comprendre les mécanismes. Alors, découvrez comment utiliser le pouvoir de la communication positive dans votre quotidien.

Pour participer à ces Pauses Optimistes, il vous suffira de vous connecter un peu avant 12h30 sur l’un des canaux de diffusion en direct de l’émission :
– La chaine Youtube de la Ligue des Optimistes de France
– La page Facebook de la Ligue des Optimistes de France
Si vous ne pouvez pas y assister en direct, vous pourrez retrouver le replay sur la chaîne Youtube de la Ligue des Optimistes de France.

Réservez dès maintenant ces rendez-vous dans votre agenda et abonnez-vous à nos réseaux sociaux pour profiter pleinement de ces Pauses Optimistes enrichissantes.

À VOIR, À LIRE, À ÉCOUTER…

Vidéos à (re)voir :
– Confiance et joie, avec Carole Benhamou : https://youtu.be/jalyx4lxNq8
– Apollo XIII, la force de l’intelligence collective, avec Jean-Marc Bonnet : https://youtu.be/nN3_1U6XIKw
– 3 clés pour cultiver l’optimisme, avec Mylène Lavialle : https://youtu.be/gT0HmAnsCGY
– Optimisme et piliers de vie, avec Corinne Laborie, Happycultrice : https://youtu.be/DLlORRZl-Zo
– Le pouvoir du sourire, avec Philippe Gabilliet, co-fondateur de la Ligue des Optimistes : https://youtu.be/0BAHWOyCKsk
– Optimiste au quotidien avec… nos TAF ! avec Gilles André : https://youtu.be/uZj5t4LbrXU

Podcast à écouter : 
– L’interview inattendue de Philippe Gabilliet par Ophélie Meunier sur RTL : “2021 sera le retour au meilleur du monde d’avant” : https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/philippe-gabilliet-2021-sera-le-retour-au-meilleur-du-monde-d-avant-7800962917

SOUTENEZ LA LIGUE DES OPTIMISTES DE FRANCE

Soutenez la Ligue des Optimistes de France pour accompagner notre mouvement, diffuser nos idées et bénéficier des bonus réservés aux membres (cliquez ici pour voir comment faire).
Merci d’avance pour votre soutien !