Le mot “Samfundssind” est à la mode actuellement au Danemark alors que le pays tente de surmonter la pandémie de Covid-19. Différentes études semblent démontrer une réelle confiance des Danois envers leur classe politique et envers des principes forts.

– Atlantico : Le mot « Samfundssind » est le mot à la mode en ce moment au Danemark. Mais que signifie-t-il ?

– Malene Rydahl : On pourrait traduire ce terme par « esprit de la société ». Cela représente la collectivité. C’est l’intérêt commun pour le projet collectif. Donc, il y a cet esprit de « Samfundssind » qui est un esprit de collectivité qui est propre au Danemark. L’intérêt collectif l’emporte sur l’intérêt individuel.

– Différentes études semblent démontrer une réelle confiance des Danois envers leur classe politique et envers des principes forts (ils acceptent de payer des impôts élevés, le niveau de confiance sociale est parmi le plus élevé dans le monde…). Pourquoi ?

– Le Danemark a le taux de confiance le plus élevé au monde. 78 % des Danois se font confiance entre eux, et 84 % des Danois font confiance aux institutions et au gouvernement. Donc, c’est vraiment un pays de confiance, contrairement à la France où il n’y a que 22 % de taux de confiance entre les Français et vis-à-vis des institutions.
Cette tendance à servir la collectivité remonte au Pasteur Grundtvig qui a créé en 1844 « Hojskolen » la première école du peuple que l’on peut considérer comme une école de la vie.

Très tôt, on a appris aux Danois de s’engager dans un projet collectif et d’être fidèle à ce projet. Il y avait des cours d’empathie, des cours de confiance… La culture danoise est une culture où il y a très peu de non-dits, ce sont des relations simples et directes. Et cela crée facilement plus de confiance dans les relations. Et la manière de parler à la population danoise est davantage à la hauteur des Danois. Individuellement, le Danois se sent concerné par le collectif. C’est comme pour les impôts puisque les Danois aiment payer leurs impôts parce qu’ils se sentent intégrés de ce projet collectif. Le fait de savoir que l’autre va bien fait que l’on se sent mieux. Le Danemark est également un des pays les moins corrompus au monde depuis très longtemps.

Quand on regarde la liste des Nations Unies qui mesure le bien-être dans le monde, la lutte contre la corruption, la confiance en l’autre, le lien social, ce sont les pays protestants qui arrivent en tête. Et le protestantisme prône l’engagement dans la collectivité. Donc, on est en lien direct avec eux. Et les 10 premiers pays sur cette liste sont à dominante protestante.

Le but principal de l’école danoise est de développer la personnalité de l’enfant. C’est de donner confiance en soi et de valoriser les talents de chaque enfant. Donc, un enfant qui a un talent mécanique, créatif, manuel est aussi valorisé qu’un enfant qui est bon en mathématiques ou en langues. Cette valorisation fait qu’à l’école, on a des cours de toutes les facettes de la vie. Il y a des cours de cuisine, des cours de menuiserie.

Dès l’enfance, on a un regard valorisant sur l’autre car l’autre a toujours un talent dans quelque chose. Cette valorisation fait que c’est un pays plus apaisé. Et l’autre, ce n’est pas un ennemi, c’est quelqu’un qui participe au projet collectif. Et sans cette autre personne, on ne va pas y arriver.

Malene Rydahl a publié “Heureux comme un Danois, Les 10 clés du bonheur” chez Grasset.

Source : https://www.atlantico.fr/decryptage/3593387/samfundssind–les-danois-ont-choisi-leur-mot-de-l-annee-2020-et-il-est-la-cle-de-leur-resilience-face-au-coronavirus-pandemie-peuple-citoyens-courage-malene-rydahl

PROCHAINS ÉVÉNEMENTS OPTIMISTES – LES PAUSES OPTIMISTES

Qu’est-ce qu’une Pause Optimiste ? Tous les détails ici : la-pause-optimiste-lemission-qui-donne-la-peche/

 

– Jeudi 7 janvier 2021 à 12h30 : « 3 clés pour cultiver l’optimisme » avec Mylène Lavialle, consultante et formatrice en communication, optimisme et bien-être au travail.
SynopsisEn fait, c’est quoi l’optimisme ? Une attitude mentale positive qui nous donne confiance en nous-même, en les autres et en la vie. Comment le développer, le cultiver, l’entretenir, pour soi-même et vis-à-vis des autres ?
À l’aide de 3 clés concrètes, Mylène nous montrera comment la vision, les habitudes positives et la gratitude permettent à chacun de cultiver son optimisme, sans nier les difficultés du quotidien.

Et si on cultivait son optimisme ensemble ? 
Une intervention positive, pleine d’énergie et d’idées d’action

Pour y participer, il vous suffira de vous connecter un peu avant 12h30 sur l’un des canaux de diffusion en direct de l’émission :
– La chaine Youtube de la Ligue des Optimistes de France
– La page Facebook de la Ligue des Optimistes de France
Si vous ne pouvez pas y assister en direct, vous pourrez la retrouver sur la chaîne Youtube de la Ligue des Optimistes de France.

– Jeudi 21 janvier 2021 à 12h30 : « Le pouvoir du sourire », une intervention inédite de Philippe Gabilliet, cofondateur et porte-parole de la Ligue des Optimistes de France.
Synopsis : Le sourire constitue l’une des premières marques du lien social, dès notre naissance. Acte réflexe, marque de personnalité, compétence relationnelle, sont autant de dimensions qui donnent au sourire son caractère central dans notre développement individuel autant que dans nos rôles sociaux.
Le sourire est un outil d’influence sur soi-même (mon cerveau perçoit quand je souris) et sur les autres. Le sourire est contagieux. Associé à la compétence, il accroît la crédibilité ; appuyé sur de la bienveillance, il crée de l’engagement, voire de la coopération et de l’entraide.
Le sourire est une des plus belles monnaies d’échange de l’humanité : avec un sourire on peut obtenir de l’aide, de la considération, une opportunité, déclencher une demande ou favoriser une rencontre.
Sourire, en particulier face aux difficultés, c’est se préparer et préparer les autres à agir, c’est affirmer sa confiance a priori dans les forces de chacun et dans la capacité de tous à recréer les conditions du sourire collectif. C’est faire acte d’espoir. C’est faire acte de confiance. C’est faire acte d’optimisme.

Pour y participer, il vous suffira de vous connecter un peu avant 12h30 sur l’un des canaux de diffusion en direct de l’émission :
– La chaine Youtube de la Ligue des Optimistes de France
– La page Facebook de la Ligue des Optimistes de France
Si vous ne pouvez pas y assister en direct, vous pourrez la retrouver sur la chaîne Youtube de la Ligue des Optimistes de France.

Réservez dès maintenant ces rendez-vous dans votre agenda et abonnez-vous à nos réseaux sociaux pour profiter pleinement de ces Pauses Optimistes enrichissantes.

SOUTENEZ LA LIGUE DES OPTIMISTES DE FRANCE

Soutenez la Ligue des Optimistes de France pour accompagner notre mouvement, diffuser nos idées et bénéficier des bonus réservés aux membres (cliquez ici pour voir comment faire).
Merci d’avance pour votre soutien !