Selon deux professeurs de la Grenoble Ecole de Management, le pessimisme français puise en partie ses sources dans notre système éducatif. Découragés petits, nous ne parviendrions plus à avoir confiance en l’avenir de notre pays.

Selon la dernière étude mensuelle de l’institut de sondage français IPSOS, “What worries the world”, parue en septembre 2017, les Français sont descendus de leur petit nuage. La montée de l’optimisme national après l’élection d’Emmanuel Macron n’a pas survécu à la rentrée, et le taux d’optimisme des Français est passé de 39% en juin à 29% en septembre, pour une moyenne nationale habituellement située entre 10% et 20%. L’optimisme mondial se situe, lui, à 41%.

Certes, le pessimisme français a des ramifications diverses : chômage, précarité, montée des populismes et méfiance envers les institutions politiques, crainte de l’avenir, sentiment de déclin… Ces éléments jouent sensiblement sur le moral des populations européennes.

Mais les Français ont acquis la réputation internationale de peuple mécontent. Dans une tribune publiée dans The Conversation, Hugues Poissonnier et Pierre-Yves Sanséau, professeurs à la Grenoble Ecole de Management, supposent que ce mal français puise une de ses sources dans notre système éducatif.

Les deux professeurs font référence aux travaux d’Ilona Boniwell, chercheuse anglaise et fondatrice du master Psychologie Positive Appliquée à l’Université Anglia Ruskin (Royaume-Uni et France), et professeure à HEC Paris et à Centrale Paris. Selon la chercheuse, qui étudie les variétés de plusieurs systèmes éducatifs, l’école est le premier lieu de socialisation d’un individu une fois passé le cercle familial. Or, les jeunes Français reviennent plus souvent de l’école avec la crainte d’échouer qu’avec le désir d’apprendre.

“Les professeurs envoient des messages culpabilisants à leurs élèves. Il y a beaucoup de jugement dans leur façon de communiquer.” Ces messages reçus tout au long de la scolarité laisseraient une empreinte forte dans la construction d’un individu et a fortiori d’une société.

Pour Hugues Poissonnier et Jean-Yves Sanséau, les situations d’échecs scolaires, cultivées par des pratiques dures, fragilisent l’ego des élèves. Classement des copies, lecture des notes à haute voix, commentaires cinglants… Autant de comportements qui renforcent la corrélation entre malaise à l’école, échecs effectifs et pessimisme.

A titre d’exemple, selon l’enquête du classement PISA de 2015, 22% des élèves ont redoublé une fois avant l’âge de 15 ans, soit le double de la moyenne des pays de l’OCDE. Cette expérience difficile vécue lors d’années fondatrices pour la construction de l’individu pourrait contribuer au sentiment de pessimisme ambiant affectant les Français. L’ancienne ministre de l’Education nationale avait d’ailleurs fait publier un décret en 2014 pour “limiter le redoublement à des cas exceptionnels qui le justifient véritablement“.

Kelly, étudiante américaine venue en France occuper le poste d’assistante d’anglais dans un collège de Montreuil, témoigne de sa surprise : “j’ai remarqué une vraie différence dans les pédagogies française et américaine. Aux Etats-Unis, on a tendance à encourager les élèves ; en France, ils sont beaucoup comparés les uns aux autres, avec des conséquences parfois négatives.”

Selon les deux chercheurs, les modèles canadien et scandinave, ont choisi de “positionner l’apprenant au centre et non le professeur, être exemplaire, offrir des choix et opter pour une démarche pédagogique active en lien avec toutes les dimensions de l’être humain.
Et cela semble faire ses preuves. Le Canada et la Suède font partie des pays occidentaux les plus optimistes : 51% des Canadiens et 41% des Suédois pensent que leur pays est engagée sur la bonne voie, politiquement, économiquement et socialement, selon l’étude IPSOS.

Si le système éducatif n’est évidemment pas l’unique explication au pessimisme “made in France”, Jean-Yves Sanséau et Hugues Poissonnier suggèrent qu’il existe une corrélation entre la morosité des Français et le sentiment d’échec généré par l’école. Ces insatisfactions se poursuivraient dans le monde du travail. Une étude de l’institut Fabrique Spinoza, think-tank qui s’intéresse au bonheur en entreprise, trouve que les Français s’estiment moyennement heureux au travail, avec une note globale de 5,3 sur 10.

La déprime nationale reste à nuancer. Les Français restent les citoyens d’Europe à faire le plus d’enfants, avec 1,93 enfant par femme en moyenne. C’est le fameux “paradoxe français”, car les démographes estiment généralement qu’une population qui se reproduit est une population confiante en l’avenir.

Esther Attias
Source : https://start.lesechos.fr/actu-entreprises/societe/le-systeme-educatif-est-a-l-origine-du-pessimisme-des-francais-9859.php
Sur ce même sujet, relisez : “Pessimisme Français, la faute à l’école ?

LES PROCHAINS ÉVÉNEMENTS OPTIMISTES 

Les Délégués (voir ici) et sympathisants de la Ligue des Optimistes de France organisent des nombreux événements auxquels ils vous invitent : Dîners d’Optimistes et conférences. Réservez vos dates !

– du 2 au 10 juin : Semaine Planétaire pour un Monde Meilleur. C’est un projet d’une envergure inédite, un challenge à l’échelle planétaire, qui a lieu chaque année sur les 5 continents et qui, cette année, se déroule du 2 au 10 juin.
Durant cette semaine, toutes les organisations, les entreprises, les collectivités locales, les secteurs de l’éducation et de la santé ainsi que tous les citoyens sont invités à prendre des initiatives et de décisions afin de créer davantage de qualité de vie pour chacun sur la planète.
Pour cette 9ème édition, retrouvez l’arbre de l’engagement, un concert de Taiko, et des prises de parole aux couleurs de la Semaine Planétaire pour un Monde Meilleur à Paris sur les esplanades du Sacré-Cœur.
En savoir plus et participer : https://www.the-planetary-week.com

– 5 juin à Bordeaux : Dîner des Optimistes au restaurant Le Jardin Pêcheur, avec la participation de Michel Poulaert (conférencier positif), Sarah Allart (fondatrice du programme Happiness Booster), Sonia Pélisson (instructrice de Mindfullness) et d’autres…
Venez partager une soirée positive et enthousiasmante à Bordeaux !
En savoir plus et réserver : diner-des-optimistes-de-bordeaux-mardi-5-juin-2018

– 6 juin à St Jean d’Angély : soirée Auberge Espagnole & Atelier de réflexion sur l’optimisme.
Objectif : réfléchir ensemble à comment faire entrer l’optimisme dans nos vies par des actions porteuses et échanger sur la révolution qu’a amené Buurtzorg dans l’efficacité et l’humanité des soins de proximité (voir “Reinventing Organization” de Frédéric Laloux).
Comment s’en inspirer ? Faut-il et comment avancer vers cela ? Quels sont les risques ? Quelles seront les résistances ? Quels premiers petits pas faire ?
En savoir plus et s’inscrire : soiree-auberge-espagnole-atelier-de-reflexion-sur-loptimisme-le-6-juin-a-st-jean-d-angely

– 8 juin au Mans : Dîner des Optimistes de la Sarthe (complet) :
• Conférence « Comment cultiver l’optimisme au quotidien ? » animée par Nathalie Martin
• Apéritif, repas, boissons (eau et vin)
• Animations autour de l’optimisme
En savoir plus : diner-des-optimistes-du-mans-le-8-juin-2018

– 12 juin à Lille, Florence Servan-Schreiber (professeur de bonheur et spécialiste de la Psychologie Positive) animera une intervention “Surprendre son cerveau pour s’épanouir” au Théâtre Sébastopol à Lille. Inscrivez-vous vite !
Tous les détails ici : https://www.facebook.com/events/143814162963276/

– 14 juin à Rennes : Conférence et buffet des Optimistes (complet)
Venez participer à une soirée positive entrecoupée d’animations sur les thèmes de l’optimisme et du bonheur, rencontrer d’autres optimistes et faire le plein d’énergie.
En savoir plus : conference-et-buffet-des-optimistes-le-14-juin-a-rennes

– 14 juin à Orléans : Dîner des Optimistes d’Orléans (complet)
Envie d’une soirée positive et enthousiasmante ? Venez participer au 1er dîner des optimistes d’Orléans !
C’est l’occasion de passer un agréable moment, de rencontrer et partager avec d’autres personnes les effets bénéfiques et contagieux de l’optimisme !
Ce dîner sera animé par Corinne Laborie, Happy-cultrice sur le thème de l’optimisme et du bonheur.
En savoir plus et réserver : diner-des-optimistes-dorleans-le-14-juin

– 21 juin à Clermont-Ferrand : Grande Soirée Optimiste
Venez fêter l’été et l’optimisme lors d’une soirée exceptionnelle alliant musique, danse, art, joie, animations-surprises, partage et rencontres.
En savoir plus et réserver : soiree-optimiste-a-clermont-ferrand-le-21-juin

– 26 juin à Nancy : Dîner des Optimistes sur le thème “Comment faire grandir son optimisme en fonction de sa personnalité ? ” avec Sophie Marchant qui présentera son outil préféré, le MBTI.
Sophie SALZARD, conseil en Ressources Humaines et certifiée à la pratique du coaching, nous parlera des programmes qu’elle anime avec le cheval comme miroir de notre manière d’être, d’agir et de nous comporter.
En savoir plus et réserver : diner-des-optimistes-a-nancy-le-26-juin-2018

– 2 juillet en région Lyonnaise : Conférence interactive Be positive. Dans le cadre des actions organisées par les Optimistes de France en région Rhône Alpes, Cathy, facilitatrice relationnel du Cabinet C Bonnard, nous emmène dans un voyage interactif, utile à titre personnel et professionnel. Apports pédagogiques, histoires enthousiasmantes, exercices pratiques, une conférence interactive résolument boostante !
En savoir plus et réserver : conference-interactive-be-positive-le-2-juillet-a-champagne-au-mont-dor

– 30 et 31 août : Université Hommes-Entreprises près de Bordeaux, sur le thème «Progrès & Sagesse ». Le XXIème siècle amène de nouveaux défis, nous interrogeant sur les questions d’éthique et de sens, en particulier celui de l’intelligence artificielle : est-ce un bienfait ou une menace pour l’Homme ?
Infos et inscriptions : http://universitehommes-entreprises.com/24eme-universite-hommes-entreprises

Tous les événements sont détaillés icihttps://www.liguedesoptimistes.fr/evenements/

Si vous aussi, vous souhaitez organiser un événement positif dans votre ville ou votre région, nous pouvons vous aider !
Contactez-nous à info@liguedesoptimistes.fr et faites-nous part de votre projet.
Nous vous enverrons gracieusement un guide pratique pour organiser, animer et réussir un Dîner des Optimistes, ainsi que des brochures et des petits cadeaux optimistes pour les participants.

ADHÉREZ À LA LIGUE DES OPTIMISTES DE FRANCE

Nous avons besoin de vous !
Adhérez à l’Association pour soutenir notre mouvement, diffuser nos idées et bénéficier des bonus réservés aux adhérents (cliquez ici pour voir comment faire).
Merci d’avance pour votre soutien !