Quel meilleur moment pour retrouver (ou réveiller) son optimisme que celui du départ en vacances ? Les jours de grand départ, les vacanciers en partance semblent patients, sereins, presque heureux ! Résignés ? Non. Mais optimistes, oui !
Optimistes, car ils ne voient en cet instant que le meilleur à venir. Ils refusent de se laisser perturber par des réalités auxquelles ils ne peuvent rien (bouchons, chaleur, gaz d’échappement, énervement des enfants…) ; ils anticipent déjà le temps du farniente.
Comme si pour les optimistes qu’ils semblent redevenus, cette épreuve du départ en vacances n’était en fait que le signe du commencement de la félicité.

Mais dans le fond, qu’est-ce qu’un optimiste ?
Est-ce quelqu’un de toujours positif, toujours heureux, un léger sourire béat aux lèvres et apparemment insensible aux difficultés du monde ?
Non, bien sûr, c’est même tout le contraire. Le romancier Eric-Emmanuel Schmitt a toujours trouvé « tellement dommage que l’optimisme soit si souvent confondu avec sa caricature »…
Car l’optimisme est avant tout un regard sur le monde, un regard lucide sur les difficultés, les problèmes et les côtés négatifs, mais un regard qui refuse de s’attarder dessus trop longtemps.
Face aux difficultés, l’optimiste préfère parier sur des solutions originales, des améliorations possibles, une utilisation plus intelligente des ressources et des forces.
Dans le fond, l’optimiste est toujours un « optimisateur », confiant dans ses propres possibilités et convaincu qu’on peut toujours faire mieux avec ce que l’on a.

Comment l’optimiste voit-il ses vacances ? Comment profiter de ses vacances pour développer sa « positive attitude » ?
En vacances, l’optimisme se recharge en énergie positive pour les mois à venir, tant pour lui que pour les autres. Il part du principe que si ses vacances se passent bien, c’est d’abord parce qu’il l’a décidé. Un optimiste cherche toujours à profiter au mieux de son temps, en faisant flèche de tout bois et en ne s’appesantissant pas trop sur les petites difficultés du quotidien. Il sait que tout ne sera pas parfait, mais il est convaincu qu’il saura en tirer parti. Souci, petit accident, panne inopinée ? Et si c’était une opportunité pour autre chose, pour découvrir d’autres gens, d’autres lieux ?

Cultiver l’optimisme en vacances, est-ce à mettre en corrélation avec le slow tourisme qui consiste à apprécier le moment présent et la simplicité des petites choses ?
Un optimiste en vacances profite à chaque instant du moment qu’il vit. Il savoure ce verre à moitié plein de bon vin rosé, et ce d’autant qu’il ne le consomme qu’avec modération. Il anticipe déjà la sieste du début d’après-midi et les jeux avec les enfants sur la plage ou la randonnée avec les amis, sans oublier la réunion amicale qui clôturera cette journée. Et si tout ne se passe pas comme prévu, l’optimiste commencera par se dire que c’est peut être l’occasion de vivre autre chose d’intéressant. Même en vacances, un jour où il pleut peut devenir un beau jour de pluie… à condition de le désirer tel !

Dans la symbolique du voyage, on dit souvent que l’on apporte avec soin son bagage émotionnel. Comment se débarrasser de son sac de soucis pour vivre pleinement ses moments de vacances (au sens faire le vide ou faire le tri…) ?
Partir en vacances, c’est faire une coupure volontaire avec son quotidien professionnel et domestique. Dans une époque où vie professionnelle et vie personnelle s’entremêlent de plus en plus, c’est parfois difficile. Il faut donc matérialiser une rupture temporelle claire avec les soucis de la vie courante, en prenant la décision consciente de laisser ses problèmes là où ils sont.

Cela peut se faire, par exemple, en couchant sur papier les préoccupations que l’on décide de ne pas emmener avec soi en vacances :
« Jusqu’au 15 août, je décide de laisser mes soucis loin de moi. En particulier, je ne me préoccupe pas de questions d’ordre professionnel : j’enregistre un message d’absence sur mon téléphone et sur ma messagerie, je ne réponds pas aux appels et messages professionnels, je ne rappelle pas mon patron ou mes collègues, et je me consacre uniquement à ma famille, mes enfants, ma détente, mes loisirs.
Fait devant témoins le 31 juillet,
Signature 

Cette feuille peut être affichée au mur dans la maison de vacances et chaque membre de la famille peut vous aider à tenir votre engagement en vous rappelant que vous l’avez signé de votre main.
C’est une sorte de contrat avec soi-même, qui délimite la séparation entre vie privée et vie professionnelle, et vous permet de savourer vos vacances.

Se reconnecter à la nature pour « optimiser » ses vacances
Prendre ses vacances à la campagne, c’est reprendre contact avec la nature, avec les sensations authentiques qu’on ressent au contact des éléments (la terre, la mer, la campagne, le vent, le soleil, la pluie aussi, parfois). Une personne optimiste savoure, jouit, se réjouit de ces sensations retrouvées et cherche à en faire profiter son entourage, d’autant plus qu’elle sait que c’est une parenthèse enchanteresse qui ne durera qu’un temps. Carpe diem.

Philippe Gabilliet et Yves de Montbron, Ligue des Optimistes de France
Source : Mag touristique du Pays de Fontenay en Vendée : fontenay-vendee-tourisme.com/pratique/brochures/guide-touristique-2020-pays-de-fontenay-vendee

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

• Événement : jeudi 17 septembre à 18h à Nantes : soirée exceptionnelle avec 4 conférences sur le thème de l’optimisme (initialement prévue le 19 mars)
Une soirée exceptionnelle de conférences sur le thème de l’optimisme, organisée en partenariat avec les Elles du Grand Ouest, Groupe Mixité de BPGO, avec 4 témoignages inspirants :
– Sophie Baron, Fondatrice et Présidente d’Alliance Groupe, “Construire demain “, Oser l’optimisme en Entreprise,
– Clément Delarue, skipper optimiste, « L’optimisme au service d’un défi : la mini-transat 2021 »,
– Marie Pierre-Briand, Déléguée Nationale Délégation Générale à la Vie Militante CASDEN, « L’optimisme au service de l’engagement »
– et Jean-Philippe Ackermann, conférencier professionnel, spécialiste de l’optimisme et de la motivation, “Pour réussir, dopez votre optimisme”.
Gratuit sur inscription.
Nous sommes complet en présentiel mais offrons l’opportunité d’assister à la soirée en ligne. Pour y assister en ligne en direct, inscription indispensable ici : https://www.billetweb.fr/soiree-loptimisme-quelle-drole-didee
Réattribution des places en présentiel si désistement.

• Événement : jeudi 17 et vendredi 18 septembre 2020 près de Bordeaux : Université Hommes-Entreprises
Depuis plus de 20 ans, l’Université Hommes-Entreprises du CECA propose de vivre 2 jours de conférences et de débats sur l’idée d’une entreprise à la fois performante et humaine, avec des grands témoins de tous horizons dans le cadre privilégié du Château Smith Haut Lafitte (à Martillac près de Bordeaux).

Plusieurs des intervenants 2020 illustrent l’idée chère à la Ligue des Optimistes qu’il y a toujours quelque chose à tenter en temps de crise :
– Malene Rydahl, auteure de « Heureux comme un danois », couronné du Prix du Livre optimiste à l’Université 2014 ;
– Christine Janin, 1ère femme à avoir vaincue l’Everest et qui a créé l’association « A chacun son Everest » pour redonner le moral aux enfants atteints de cancer ;
– Le chanteur Corneille, exemple de résilience, devenu un chanteur célèbre sur les grandes scènes musicales après avoir vu toute sa famille assassinée par les Hutus au Rwanda ;
– L’entrepreneur Quentin Druart, convaincu que la responsabilisation des salariés et la confiance sont les clés de la réussite de l’entreprise ;
… et bien sûr, Philippe Gabilliet, porte-étendard de la Ligue des Optimistes de France
Le contexte de post-pandémie conduit à proposer une Université Hommes-Entreprises à la fois en présentiel et digitale, sur le thème : « Responsabilité et liberté », avec des conférenciers d’exception.
Vous ne pouvez vous rendre à Bordeaux ? profitez de notre pack digital et participez aux 9 conférences et débats en live…
Revivez vos conférences préférées en replay, pendant 1 an (via une plateforme sécurisée)
Écoutez notre sélection de 10 des meilleurs podcasts des éditions précédentes
Prenez part à un entretien en visioconférence avec Malene Rydahl ou André Comte-Sponville (pour les 30 premiers inscrits)
Consultez le programme : https://ceca.asso.fr/universite/
Inscrivez-vous en ligne via la plateforme dédiée : https://universitehommes-entreprises.com/form qui vous permet de payer par CB ou de réserver votre place pour un règlement par virement ou chèque. Ou contactez Emma TRIJEAN : e.trijean@ceca.asso.fr et 05 56 70 84 09

• Événement : vendredi 18 septembre à Saintes (17) : conférence de Jean-Marc Bonnet : « APOLLO 13, une extraordinaire aventure humaine ! » dont nous célébrons cette année le cinquantenaire. Durant cette aventure, les protagonistes, astronautes et équipes au sol ont fait preuve d’un remarquable optimisme d’action !
Infos et inscription : liguedesoptimistes.fr/evenement/conference-apollo-xiii-une-extraordinaire-aventure-humaine

• Événement : mercredi 23 septembre 2020 à Rennes : conférence de Philippe Gabilliet “La réussite sourit aux audacieux. Venez participer à une soirée positive et stimulante, organisée par Florence Duchamp, Déléguée de la Ligue des Optimistes de France, à 20h30 à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de Rennes, et repartez avec une réserve d’énergie et d’enthousiasme !
Infos et réservation : liguedesoptimistes.fr/evenement/conference-la-reussite-sourit-aux-audacieux-a-rennes

• Événement : les 25 et 26 septembre : Green Days à Issoire : https://www.ica63.fr

• Événement :  week-end du 3 et 4 octobre à L’Ecole de l’Optimisme (Suresnes) : séminaire « Relation à soi », pour découvrir les piliers de la Psychologie Positive.
Découvrir ses supers pouvoirs, identifier son alignement et son repère intérieur, apprécier l’estime de soi, jouer avec la couleur des émotions, rebondir face à l’échec et cultiver son intuition pour travailler sur la relation à soi au cours d’un week-end.
Inscription : https://ecole-de-loptimisme.fr/agenda-inscriptions/