Ottavia Casagrande, l’auteure italienne de « l’Espion inattendu » (Liana Levi), récemment publié en France, a été surprise par le confinement alors qu’elle se trouvait dans la région de Bergame. Elle nous livre ce que la vie au temps du coronavirus lui a inspiré (texte publié le 26 mars 2020)

Ce virus, sournois et virulent, est une saloperie. Il se faufile dans les accolades, dans les poignées de main et, à ce qu’il paraît, jusque dans l’air que nous respirons. C’est un petit microbe insignifiant, et pourtant, après avoir semé la désolation et la mort en Asie, il est parvenu à mettre à genoux le système sanitaire d’une région entière comme la Lombardie. Il a paralysé la septième puissance industrielle mondiale. Il a suspendu le temps, les vies, le travail, les amours. Il a mis sous cloche une nation entière, puis rapidement tout un continent, privant ses citoyens des libertés fondamentales qu’ils avaient conquises au fil des siècles. Il est responsable de la fermeture des écoles dans toute l’Europe. Personne n’y était parvenu jusqu’à présent, pas même Hitler ! Il a fait fermer les parcs, les usines, les plages, les bureaux, les salles de sport, les cinémas, les théâtres. Il a verrouillé jusqu’aux portes des églises, des synagogues, des mosquées.

Chaque jour, il fait fondre en larmes des infirmières, des médecins, des chefs de service qui tombent malades et meurent l’un après l’autre. Il met sur la paille des entrepreneurs, des commerçants, des libraires, des restaurateurs, des acteurs. Il enchaîne aux masques à oxygène des milliers de malades, les étouffant lentement ou à une vitesse impressionnante. Il peut transformer chacun de nous en porteur asymptomatique qui s’ignore, bombe à retardement prête à envoyer indifféremment à l’hôpital ou ad patres les personnes les plus chères comme de parfaits inconnus.

Il a tué et continue imperturbablement à tuer des milliers de personnes, choisissant les plus faibles et les plus vulnérables. Il oblige l’armée à transporter les cercueils au cimetière parce que les pompes funèbres sont débordées. Il empêche d’honorer les morts par des rites funéraires. Ce virus est une saloperie. Une véritable saloperie, qui en ce moment même, se répand en toute liberté, faisant fi des frontières, dans le monde entier. Il épargne les jeunes et les enfants. C’est la seule pitié qu’il semble manifester à l’égard de notre espèce.

A dire vrai, il a aussi un autre mérite. Il démontre chaque jour qu’Albert Camus avait raison : « Et pour dire simplement ce qu’on apprendra au milieu des fléaux, qu’il y a dans les hommes plus de choses à admirer que de choses à mépriser. » Pendant ce premier mois – un mois, déjà ! – de pandémie, voilà ce que j’ai appris. A Dalmine (à quelques kilomètres de Bergame, l’une des régions les plus touchées), j’ai vu trente travailleurs volontaires maintenir en activité un service de la société Tenaris pour continuer à fabriquer des bombonnes d’oxygène, ô combien vitales ces temps-ci.

J’ai vu des maisons de couture, telle Miroglio, abandonner en l’espace de quelques jours la production d’étoffes et de tissus pour fabriquer 100 000 masques par jour, en grande partie offerts par Giuseppe Miroglio à la direction sanitaire de la Région du Piémont. J’ai vu beaucoup d’acteurs de la mode italienne suivre l’exemple de Giorgio Armani et faire des dons généreux aux structures sanitaires (Prada, Moncler, Versace, tout comme Kering et le groupe LVMH en France). J’ai vu les parfums de Dior, Guerlain et Givenchy se transformer en gel hydroalcoolique. J’ai vu Chiara Ferragni (styliste et animatrice du blog « The Blonde Salad », 17 millions d’abonnés sur Instagram. NDLR), figure incontestée de la vie insouciante, devenir une activiste contre le virus en sensibilisant ses followers et en récoltant des millions d’euros.

J’ai vu des parterres de spectateurs qui, déployant le hashtag #iononchiedoilrimborso (#jenedemandepasleremboursement), ont renoncé au remboursement de billets de théâtre, concerts, opéras, déjà durement éprouvés par la fermeture forcée. J’ai vu des politiques, des bureaucrates et des fonctionnaires au-delà de tout soupçon admettre que le néolibéralisme et l’austérité ne constituent pas la seule réponse possible. Parfois même, ils ne sont pas la réponse « tout court ». J’ai vu les eaux de la lagune redevenir aussi limpides qu’elles ne l’avaient jamais été depuis l’époque de Thomas Mann et de sa « Mort à Venise ». J’ai vu les géants du Web modifier leurs algorithmes pour mettre en avant une information de qualité et endiguer les fake news (alors, c’était donc possible !). J’ai vu les polémiques stériles, les bavardages inutiles, les agitateurs populaires les plus factieux et les plus opportunistes se taire et finalement garder le silence. J’ai vu pointer malgré tout le printemps, incongru, absurde – et la cruelle frustration de ne pas pouvoir en profiter.

J’ai vu aussi de l’imagination, un esprit d’adaptation inventif et enviable. J’ai vu mes enfants converger vers l’ordinateur pour le chat vidéo quotidien avec leurs compagnons de classe, comme ils convergent vers la cours de récréation lorsque la cloche sonne. J’ai vu le rideau de fer baissé du restaurant « Dalla Clemi », qui depuis quarante-cinq ans n’a jamais fermé en dehors des jours de repos réglementaires. Elle est pourtant aux fourneaux et son petit-fils fait les livraisons à bicyclette en les laissant sur le pas de la porte. J’ai vu des professeurs de piano donner des leçons à distance sur Skype. J’ai vu des personal trainers entraîner des gens par le biais des écrans. J’ai vu des théâtres offrir des spectacles en streaming ; des bibliothèques, des cinémathèques, des éditeurs mettre leur catalogue en ligne gratuitement ; des musées, leurs chefs-d’œuvre. J’ai vu souffler sur les bougies d’anniversaire en réunion virtuelle.

J’ai vu une petite entreprise comme Isinnova développer une technique qui transforme des masques de plongée en imprimant en 3D les valves d’adaptation aux respirateurs dont l’hôpital de Chiari (Brescia) avait un besoin urgent et désespéré. J’ai vu des médecins et des infirmières soigner des patients sans protections adéquates. J’ai vu des jeunes apporter leurs courses aux personnes âgées. J’ai vu des réseaux d’amis prendre soin à distance des personnes seules, enfermées à la maison depuis des semaines au risque d’une dépression nerveuse. J’ai vu les Italiens danser, chanter et applaudir à leurs balcons alors que dans d’autres endroits de la planète certains faisaient la queue pour acheter des armes.

J’ai vu des mèmes et des traits d’humour pulluler sur le web, preuves évidentes de l’éclatant état de santé de cet art italien de la dédramatisation. J’ai vu, je vois et je verrai bien d’autres choses.
Il y a deux choses que je voudrais voir encore. Trois, plutôt. Et pas forcément dans cet ordre :
1) Je voudrais voir les Italiens applaudir de leur balcon les mères, les épouses, les femmes qui depuis maintenant un mois font tourner ces maisons, dernier rempart contre le virus.
2) Je voudrais voir les Italiens, toujours de leur balcon, observer une minute de silence pour les morts.
3) Je voudrais voir le vaccin. Je voudrais le voir au plus vite. Et gratuit pour tous.

Bien sûr, j’ai vu tout cela en étant enfermée à la maison. J’ai simplement choisi où regarder. Si vous regardez entre les civières, les lits alignés aux urgences, les bulletins d’information désastreux, les appareils respiratoires, les rubriques nécrologiques qui s’allongent de jour en jour, les files de cercueil et les masques qui sont désormais notre quotidien, je suis certaine que vous les verrez vous aussi.

J’ai vu tant de choses que vous, humains… À la fin, quand tout sera fini, lui aussi, ce maudit virus qui se niche dans nos poumons en aura vu, tant de choses. Il veut nous couper le souffle, mais il ne parviendra pas à nous priver d’esprit. Parce que ce n’est pas le plus fort ou le plus intelligent qui survit, mais celui qui s’adapte le mieux. C’est Darwin qui l’a écrit.

(Librement traduit de l’italien par Véronique Cassarin-Grand. Le texte original est ici.)

Ottavia Casagrande (écrivaine)
Ottavia Casagrande a étudié au Goldsmiths College de Londres et obtenu un diplôme en Drama and Theatre Arts. Elle a mis en scène des pièces de théâtre en Italie, au Royaume-Uni, en France et en Russie. Avant d’écrire « l’Espion inattendu », elle a publié une biographie de son grand-père mythique, en collaboration avec Raimonda Lanza di Trabia, sa mère.
Source : https://www.nouvelobs.com/bibliobs/20200326.OBS26606/notice-optimiste-sur-les-effets-secondaires-et-imprevus-du-virus-par-ottavia-casagrande.html

ET EN FRANCE…

Comment ne pas admirer nos soignants, nos industriels, nos couturiers, boulangers, caissiers de supermarché, chauffeurs routiers, éboueurs, agriculteurs, etc. qui permettent à la France confinée de continuer à vivre ?
Et combien d’initiatives positives pourrions-nous citer : applaudissements à 20h, formations en ligne offertes, musées et cinémathèques virtuels gratuits, etc.
En voici une première liste non exhaustive :

– L’UNESCO a eu la grande idée de donner accès gratuitement à la bibliothèque numérique mondiale sur Internet. Un beau cadeau à toute l’humanité !
Voici le lien : https://www.wdl.org/fr  pour la France. Il rassemble des cartes, des textes, des photos, des enregistrements et des films de tous les temps et explique les joyaux et les reliques culturelles de toutes les bibliothèques de la planète, disponible en sept langues.

– La Fnac a mis une sélection de 500 livres gratuits à télécharger : https://livre.fnac.com/n309183/Tous-les-Ebooks-gratuits

– L’Opéra National de Paris met en ligne gratuitement ses spectacles sur https://www.operadeparis.fr

– Le Metropolitan Opera de New York va diffuser gratuitement ses spectacles : https://bit.ly/2w2QXbP

– La Cinémathèque Française propose ses 800 masterclass, essais & conférences en vidéo, 500 articles sur ses collections & ses programmations : https://www.cinematheque.fr/decouvrir.html

– Le Forum des Images propose de visionner ses rencontres : https://www.forumdesimages.fr/le-forum-numerique/videos/toutes-les-rencontres

Centre Pompidou : vous pouvez écouter les podcasts dédiés aux œuvres grâce au Centre Pompidou : https://www.centrepompidou.fr/lib/Podcasts/Un-podcast-une-oeuvre#93080

Musées : 10 musées en ligne à visiter depuis son canapé : https://quatremille.be/10-musees-en-ligne-a-visiter-depuis-chez-vous-gratuitement/

1 150 films sont disponibles sur http://www.openculture.com

– Pour les amateurs de voyages et de bateau, Voiles et Voiliers vous offre trois films de mer exceptionnels : https://voilesetvoiliers.ouest-france.fr/culture-voile/cinema/evadez-vous-avec-trois-films-de-mer-offerts-45bdb8cc-7ff7-11ea-bb31-522d0dc4c0cf

– Le Festival du film d’aventure de La Rochelle offre de voir gratuitement des films extraordinaires : https://www.festival-film-aventure.com/solidarite-films-en-libre-acces/#films

–  “Cinq films d’aventure pour partir loin sans bouger d’un pouce” sur le site du Monde : https://www.lemonde.fr/m-styles/article/2020/04/19/cinq-films-d-aventures-pour-partir-loin-sans-bouger-d-un-pouce_6037053_4497319.html

– Admirez gratuitement les magnifiques spectacles du Cirque du Soleil : https://www.timeout.fr/paris/actualites/pendant-le-confinement-matez-gratuitement-les-spectacles-du-cirque-du-soleil-041020

– 10 formations gratuites pendant le confinement : https://empowill.com/les-10-meilleures-formations-gratuites-pendant-le-confinement/

Et bien d’autres pépites à découvrir sur internet…

INITIATIVES OPTIMISTES

• Séance Focus
Florence Duchamp propose le mercredi 13 mai un zoom LIVE sur la concentration (11 euros pour participer), énorme contenu qui vous fera non seulement comprendre mais appliquer !
FOCUS : comprendre et obtenir de nouveaux outils en 20 mn pour se concentrer.
Spécial télétravail, étudiants, retour au bureau, professions libérales.
Voici le lien : https://viteinscrit.com/operation/1461-focus-la-concentration
Venez nombreux.

• Un atelier sur la relation à soi à l’École de l’Optimisme
L’École de l’Optimisme réouvre ses portes ce lundi et organise un atelier sur la relation à soi le week-end des 16 & 17 mai, en présentiel. Ce week-end sera animé par Ingi Rathle, praticienne en psychologie positive.
Il y aura 6 ateliers :
– Mes super pouvoirs pour découvrir quelles sont mes forces, et se concentrer sur elles, pour les renforcer et les exprimer au quotidien, sans effort.
– Alignement et repère intérieur afin de connaitre ses aspirations profondes et ses valeurs, et faire le choix de s’aligner… pour oser être soi et trouver sa mission de vie!
– L’estime de soi pour comprendre l’origine de l’estime de soi (pensées automatiques, biais de perception) et apprendre à s’aimer tel que l’on est.
– La couleur des émotions : Savoir identifier ses émotions et percevoir d’où elles viennent, pour pouvoir les gérer au mieux et diminuer son niveau de stress.
– Rebondir face à l’échec : S’accorder le droit à l’erreur et développer sa résilience au quotidien, pour un passage à l’action vers le succès.
– Evidente intuition : Reconnaître son intuition et découvrir des astuces de lâcher-prise, pour la laisser s’exprimer et la développer.
Pour plus de détails, rdv sur https://ecole-de-loptimisme.fr/presentation-des-rdv/
Inscriptions en ligne ici : https://ecole-de-loptimisme.fr/agenda-inscriptions/
Il reste encore quelques places. Chaque groupe sera limité à 8 personnes maximum afin de respecter les consignes sanitaires et la distanciation physique.

• “Six o’click live”
Dès le premier jour du confinement, Nathalie Bagadey, Déléguée de la Ligue des Optimistes, a lancé un live afin de proposer ce qu’elle sait le mieux faire : réenchanter la vie des gens dans cette période compliquée.
« Dans mon “Six o’clock”, j’échange avec les participants en vidéo autour d’images drôles, de bonnes nouvelles, de défis ludiques et d’échanges chaleureux. Et cela fait du BIEN !
Depuis un mois, j’ai le plaisir de voir de plus en plus de nouveaux visages me rejoindre à ce RV résolument optimiste. Y verrai-je le vôtre ce soir ? »
Lien d’accès à la réunion Zoom : https://zoom.us/j/614967873 – Mot de passe : 2710

• Capsules vidéos « 7’ CHRONO pour vous aérer et vous former »
La crise sanitaire transforme nos vies et nous impose le confinement. Cette situation inédite incite Sophie Muffang à créer un collectif d’experts engagés et solidaires.
Mission : offrir gracieusement aux entreprises, aux professionnels et aux particuliers un temps de respiration et d’apprentissage.
Modalités : capsules vidéo anti-confinement : pause vitaminée pour prendre une bouffée d’idées positives dans la journée.
Les capsules vidéos « 7’ CHRONO pour vous aérer et vous former » sont postées sur la chaine YouTube du même nom entre 3 et 5 fois par semaine. Elles sont accessibles à tous.
Les experts du collectif partagent passion, outils et bonnes pratiques sur leur sujet d’expertise.
Découvrez la chaine de 7′ CHRONO : youtube.com/channel/UC7-Gq68ZUCw_VfBh3MCthaQ

• Entraide.tv : une chaine web-tv d’entraide 100% gratuite.
Entraide.tv, la chaine privée et gratuite de croissance individuelle et collective au service du bien général, avec la participation de Jean-François Zils, Délégué de la Ligue des Optimistes de France, et aussi des coachs, sophrologues, yogis, etc…
Pour faire du confinement une opportunité de croissance personnelle et professionnelle, Entraide.tv s’adresse aux humains qui vivent ce moment très particulier de notre histoire.
Entraide.tv a pour objectif de permettre de passer cette expérience que nous vivons tous en utilisant ce temps afin de grandir, de s’éveiller, et de construire un nouveau paradigme pour un monde meilleur.
Présentation de la webTV sur ViaMirabelle : https://viamirabelle.tv/optimisme-une-web-tv-pour-mieux-vivre-le-confinement/
Rejoignez-nous maintenant pour qu’ensemble nous sortions tous grandis de cette période !
Inscrivez-vous à cette chaine TV 100% gratuite : https://www.entraide.tv
Vous pouvez aussi suivre Jean-François Zils sur Facebook

• Tous les soirs, une initiative de Michel Poulaert, délégué de la Ligue des Optimistes de France :
« Depuis le premier jour du confinement j’anime une émission intitulée « Je viens chez vous ! »
Le concept : Tous les jours je m’invite chez 3 internautes.
– Je ne les connais pas tous, peu importe, nous allons voir comment ils vivent le confinement. Peut-être nous donneront-ils de bonnes idées !
– Pour combattre la morosité et l’ennui, pour rester connectés les uns avec les autres, je vous propose cette émission quotidienne live sur Facebook et Youtube !
Je m’entretiens avec plusieurs personnes de ma communauté, je leur rend visite le temps d’une verre.
Je leur demande comment ils vivent leur quotidien de confiné et quelles sont leurs astuces pour combattre la sinistrose.
Je prends de leurs nouvelles, on parle famille, business, attitude, musique et projets.
Le ton : optimiste, positif, original et authentique.
Date et heure : tous les jours à 22 heures sur Facebook et Youtube.
Retrouvez les émissions précédentes sur Youtube : youtube.com/user/MichelPoulaert »

• Bâtisseurs du Nouveau Monde
Audrey Achard, coach (lalibertedetresoi.com) a créé une chaîne Youtube et une page Facebook qui s’intitulent les Bâtisseurs du Nouveau Monde : youtube.com/channel/UC6dGsquXJCEd0Nd6zKg0GCQ
facebook.com/Les-bâtisseurs-du-Nouveau-Monde-1136202916527216/

• Des pastilles vidéo qui donnent le moral
Suivez les pastilles vidéo de Jean-Philippe Ackermann, Délégué de la Ligue des Optimistes à Toulon. Ces vidéos donnent le moral, un état d’esprit positif.
Les vidéos sont à retrouver sur sa page Facebook : facebook.com/jeanphilippe.ackermann.9