(Nota : le programme des prochains événements optimistes est détaillé sous cet article et sur la page Événements.)

Un livre inspirant et motivant, qui nous met sur la trace de ceux qui ont osé et qui ont réussi !

Après une préface de Frédéric Mazzella, fondateur de BlaBlaCar, on découvre cinquante histoires, diverses et variées, qui nous mettent dans une ambiance de motivation, du changement, de l’énergie de partir à l’aventure hors du monde salarial.
Réparties en huit catégories, chaque histoire représente une histoire de vie, avec un projet et des principes bien différents.
Ça commence par les voyages, choisir de tout plaquer pour faire le tour du monde, seul, en famille, avec des enfants, ou dans un but bien précis, tout est représenté.
Puis vient le tour des artistes, de la photo à l’artisanat, en passant par le choix de devenir auteure. Ensuite, des histoires en rapport avec les enfants, avec la recherche du bonheur, de l’instant présent et la protection de l’environnement s’enchaînent pour nous offrir des parcours de tous horizons. Et, dans chaque histoire, la présentation des personnes qui entrent en ligne de compte, le pourquoi du comment de leur déclic, et le passage vers leur nouvelle vie, avec, en prime, des conseils pour permettre à d’autres de ne pas buter sur les mêmes problèmes, pour avancer plus vite et laisser de côté des questionnements qui pourraient entraver l’envie de créer et de s’évader…

Des idées, des parcours, et peut-être l’un d’entre eux se met à résonner pour nous faire prendre conscience de nos propres envies…
Voilà un livre rédigé par un auteur qui s’y connait en entreprenariat, et sait mettre l’accent sur la motivation et la réalisation de soi. C’est le genre de livre qui peut servir à chacun pour trouver sa voie, en référence à certaines histoires qui nous touchent et qui nous parlent davantage que d’autres. Ce livre est plein de petites astuces, que chaque personne présentée nous partage si nous souhaitions aussi nous lancer dans l’aventure. Ce sont des conseils avisés qui permettent d’apporter davantage de clairvoyance sur son mode de vie et ses idées pour avancer vers plus de réussite.

Ce livre apporte beaucoup en terme de réflexions sur la façon dont on peut changer sa vie et se lancer dans l’entreprenariat. L’intérêt de ces cinquante histoires, c’est qu’elles donnent envie de se lancer, ces témoignages sont le moteur d’un changement, d’une prise de conscience. Le lecteur peut s’imaginer à la place de certaines personnes, et apprendre des choses au travers de leurs expériences et de leurs conseils. Le texte de Maxime Fourny agit comme le ferait un expert en motivation, et il nous pousse dans nos réflexion en nous disant que oui, chacun peut y arriver et avoir sa place dans ce livre !
Source : https://www.acaniel.fr/quelle-audace-50-histoires-et-lecons-inspirantes-pour-aller-au-bout-de-ses-reves-maxime-fourny/

EXTRAIT :
Le Slip Français
Guillaume a fait de sa société un véritable étendard du made in France et de l’entrepreneuriat. Avant ce livre, je ne le connaissais pas personnellement, et ce fut une très belle découverte !

Mais qui est Guillaume Gibault ?
Né en 1985, parisien, Guillaume a une première partie de parcours durant laquelle il « coche toutes les cases » : très bon élève, il rejoint une classe préparatoire renommée puis intègre HEC. Ce parcours, Guillaume l’explique par un événement tragique dans sa famille. Lorsqu’il avait 5 ans, son père (qui a alors 31 ans) a un grave accident de voiture (avec traumatisme crânien). Cet événement, et l’impact fort qu’il a eu sur sa famille, l’a transformé en un petit garçon très sage. « Je ne voulais absolument pas faire de vagues pour ma maman, j’étais très gentil, je faisais tout ce qu’on me demandait, pendant très longtemps. »

Le chemin avant de se lancer
Lorsqu’il sort d’HEC Guillaume se rend compte qu’il ne s’est pas vraiment pose la question de ce qu’il voulait faire de sa vie. Jusqu’à maintenant, il avait fait de son mieux sans bruit. Il se retrouve « un peu par hasard » à travailler chez General Electric (GE), l’une des plus grandes entreprises du monde. «J’étais dans le service comptable, à la Défense, en costume, à faire des fichiers Excel jusqu’à 23 heures. Je n’aimais pas du tout ce que je faisais, c’était la déprime totale. » Guillaume réagit, se dit qu’il ne s’est pas donné tout ce mal pour arriver à ce résultat.

Le déclic – Comment tout a commencé ?
Il cherche une plus petite structure dans laquelle travailler, qui a du sens pour lui, et est embauché en 2010 chez Bio C Bon, en tant que responsable des ventes. L’enseigne n’a que trois magasins (plus de 100 aujourd’hui), et Guillaume a un véritable déclic. « Là je me suis éclaté, j’ai compris que l’entrepreneuriat, la petite boîte, avoir un impact… ça me plaisait ! » À 25 ans, il sait qu’il doit trouver une idée et se lancer, vivre son aventure à lui.

Les débuts
Guillaume tombe à cette époque sur une photo de son arrière-grand-père, Léon Flam et découvre qu’il créait des bagages pour les pilotes de 1’Aéropostale. En 20l1, Guillaume se lance donc, avec son associé Louis Epaulard dans le projet fou de relancer la marque Léon Flam.
Tandis que le projet est dans une phase difficile, il discute avec un ami de l’importance d’avoir une belle histoire pour lancer une marque : le défi de vendre « des slips » est lancé. Guillaume n’en doute pas : il est capable de vendre des slips made in France !

L’aventure Le Slip Français
Il se dit qu’il peut prendre le risque, qu’il adore l’idée. Parti d’une simple blague, il se lance dans le projet Le Slip Français. Il trouve sur Internet un atelier en Dordogne, investit 10 000 euros, et fait fabriquer 600 slips. Il les rapporte dans une voiture de location et les stocke dans le garage de sa grand-mère (qui joue d’ailleurs un rôle important en accueillant ses premiers bureaux, « dans une chambre, puis dans son salon, puis dans l’appartement au-dessus de chez elle »). Il « bricole » alors un premier site e-commerce pour vendre ses slips, et le succès est rapide : en moins de trois mois, il réalise 40 000 euros de chiffre d’affaires. Dès lors, l’essor de la marque ne s’arrêtera plus : en 2017, c’est 13 millions d’euros. Le voilà désormais à la tête d’une équipe de quatre-vingts personnes. Enchaînant les belles opérations de communication (on se souvient de tous les détournements d’affiches de la campagne présidentielle de 2012, avec «Le changement de Slip, c’est maintenant».

Les apprentissages
« Les choses se concrétisent dans le temps. Les relations que tu construis sont essentielles. Être réglo, honnête, transparent, et parfois un peu dur quand il le faut. La route est longue. Construire et assumer une vie audacieuse prend du temps, il faut être très humble. » |
Guillaume a également appris beaucoup sur la gestion des équipes, face à la difficulté de manager quatre-vingts personnes. « C’est nouveau pour moi, je n’aurais pas imaginé que c’était si dur, mais en même temps c’est passionnant. »

Un moment difficile ?
J’ai eu quinze ou vingt moments difficiles, pendant lesquels je me demandais vraiment comment nous allions faire. En tant qu’entrepreneur, tu les portes seul et tu ne peux pas forcément les partager. Et c’est de ta responsabilité ; de ce fait, c’est difficile. »
« Un autre point est qu’en tant que chef, tu dois trancher et être équitable, alors que parfois on ne sait pas franchement quoi décider. Ce n’est pas évident de prendre et d’assumer une décision alors que souvent tu n’as pas tous les éléments pour bien décider. C’est la solitude du chef. »

Les grands moments de bonheur
«Les moments de partage avec l’équipe. On fait pas mal de fêtes, on est des habitués de grandes soirées de Noël ou d’été. C’est génial, j’ai l’impression d’être dans un film, j’essaye de capturer ces moments. »

Le bilan
Guillaume a réalisé son rêve. « La liberté ! Je n’ai pas l’impression de travailler ! » Guillaume a surtout mis en place très tôt un rythme sain. « L’entrepreneuriat est clairement plus un marathon qu’un sprint. » Il travaille rarement le soir après 19 h 30 ou 20 heures et n’a quasiment jamais travaillé le week-end (même s’il avoue garder un œil sur son téléphone). Il fait du sport deux fois par semaine et, n’étant « franchement pas du matin », il se fixe des petits déjeuners à 8 h 30 pour rencontrer de nouvelles personnes et s’obliger à se lever. « Sinon je ne me lèverais pas, ou plus tard. »

Ses conseils si vous souhaitez vous lancer :
• Regardez les vidéos « J’y vais mais j’ai peur » sur la chaine Youtube du Slip Français, série de vidéos conseil pour devenir entrepreneur.
• Soyez authentique. L’entrepreneuriat est à la mode mais il faut vraiment le vouloir : ce sont des sacrifices. Ce n’est pas pour tout le monde, il faut être en ligne avec ses valeurs.
• Ne vous interdisez rien. La vie est comme vous la construisez.
• Vous pouvez rencontrer qui vous voulez; il faut juste vous en donner les moyens. Souvent on sous-estime ce qu’on est capable de faire, on reste un peu dans sa zone de confort.
• Faites différent. Parfois, cela fait peur mais c’est justement parce que c’est différent que ça peut marcher.
• Faites Web. Avec Internet et les réseaux sociaux, on peut se démarquer et se faire connaître très vite. Je compare souvent l’entrepreneuriat à Mario Kart, vous devez quitter la route principale et prendre les « boosters » que sont les réseaux sociaux, en les regardant en détail.

“Quelle audace !” de Maxime Fourny (Ed. Eyrolles). Maxime Fourny est serial entrepreneur, coach, conférencier, prof et auteur, mais avant tout passionné par les questions d’audace et de gestion du temps. Voir http://www.maximefourny.com

LES PROCHAINS ÉVÉNEMENTS OPTIMISTES

Les Délégués et sympathisants de la Ligue des Optimistes de France organisent des nombreux événements auxquels ils vous invitent : animations, Dîners d’Optimistes et conférences. Réservez vos dates !

– Le 4 avril à Fontainebleau : Dîner des Optimistes. Venez partager un sympathique dîner entre optimistes, précédé d’une conférence sur les thèmes de l’optimisme et du bonheur. Nombre de places limité. Participation : 35€ par personne (apéritif, repas, boissons, conférence, animations…).
Informations et inscription : https://www.weezevent.com/diner-des-optimistes-4

– Le 5 avril à Strasbourg : 11ème Dîner des Optimistes de Strasbourg sur le thème « Bien-être & Estime de soi ». L’estime de soi, c’est la valeur qu’on s’accorde. Elle se construit depuis notre enfance et se base sur trois facteurs clés que nous expliquera Lætitia BOUYRE, facilitatrice en Relations Humaines.
Participation : 36 € par personne (apéritif, repas, boissons, conférence…).
Informations et réservation : https://www.weezevent.com/xieme-diner-des-optimistes-de-strasbourg

– Mercredi 10 avril à Paris : Le Design Thinking, de l’empathie aux solutions (complet). Une matinée de rencontre-débat pour appréhender les bénéfices du recours à l’intelligence collective et à la co-construction… avec méthode !
Au-delà de la théorie, des exemples d’innovations et de transformations avec pour levier le design thinking, dans tous les domaines, organisationnel comme technologique ou citoyen, seront présentés par les auteurs ou bénéficiaires de la démarche.
Grand témoin : Émile Servan-Schreiber, auteur notamment de “Supercollectif. La nouvelle puissance de nos intelligences“ (Fayard), docteur en psychologie cognitive et spécialiste de l’intelligence collective.

– du 10 avril au 29 avril à La Rochelle : Exposition « Créatures Optimistes » à la la Maison des Adolescents et des Jeunes Adultes. Vernissage le mercredi 10 avril 2019 à 17h.
En savoir plus : https://www.liguedesoptimistes.fr/evenement/exposition-creatures-optimistes/

– Le jeudi 18 avril à Bordeaux : Dîner des Optimistes sur le thème: « Tant pour notre bien-être psychique que pour notre bien-être corporel, pourquoi attendre d’aller mal pour vouloir aller mieux ? », avec :
. Sarah ALLART, praticienne certifiée de la Psychologie Positive en entreprise, auteure de : « Sunday, Monday, Happy Days » ,
. Jean-Christophe POUSSET, praticien de la médecine traditionnelle chinoise,
. William MERCY, Délégué de la Ligue des Optimistes de France
Un apéritif joyeux nous tendra les bras suivi d’un menu gourmand.
Information et réservations : Dîner – Conférence de la Ligue des Optimistes de Gironde et d’Ailleurs

– Le jeudi 18 avril à St Denis de la Réunion, conférence « Devenez le manager positif de vous-même et des autres » animée par Yves de Montbron, Secrétaire et conférencier de la Ligue des Optimistes de France, à 18h.
Conférence gratuite sur inscription préalable.
Informations et réservations : https://www.eventbrite.fr/e/billets-conference-devenez-le-manager-positif-de-vous-meme-et-des-autres-58772854189

– Samedi 20 avril à 15h, région de Rennes : table ronde sur le punch et l’optimisme animée par Florence Duchamp.
Rencontrez la déléguée Rennes de la Ligue des Optimistes de France au CULTURA de Saint-Grégoire (Grand Quartier) pour une table ronde à 15h suivie d’une dédicace de son livre « Grave la pêche » préfacé par Philippe Gabilliet.

– Le 25 avril au Château d’Olonne (85) : soirée Rire et Optimisme
Venez partager 2h de rire, bonne humeur et optimisme « Comment le rire peut changer votre regard sur la vie ! » avec l’intervention de
– L’humoriste Serge Maret dit « Chapuze »,
– Marie de l’association du « Yoga du rire »,
– Catherine Brémond – Facilitatrice en agilité / Développement des compétences.
Entrée gratuite, sur inscription : https://www.eventbrite.fr/e/billets-le-rire-et-loptimisme-59666131004

– Le vendredi 26 avril au Perreux-sur-Marne : Dîner du Bonheur.
Un Dîner du Bonheur, c’est quoi ? D’abord un repas buffet, partagé dans une ambiance positive et sympathique, mais également une soirée animée faisant la part belle au Jeu et au développement personnel ! C’est un moment plein de gaieté permettant d’apprendre à mieux se connaître, identifier ses ressources, s’aimer avec ses limites… Tout cela en s’amusant, dans la légèreté et les rires partagés.
Inscription en ligne : http://seveetpapillon.org/evenement/diner-du-bonheur/

Le mercredi 30 avril à Paris : LAB’Optimiste « Le bien-être au travail à l’heure du digital » à la Maison du Management, de 9h à 12h.
Fondatrice de My Happy Job, Fabienne Broucaret vous propose une matinée en deux temps. Elle animera tout d’abord une conférence sur les fondamentaux du bien-être au travail : les piliers d’une bonne QVT à l’échelle individuelle et collective, les dernières enquêtes et études sur le sujet, les leviers d’action, les idées reçues… Deuxième temps fort : un atelier dédié à la déconnexion… Exercices à l’appui. Des temps d’échanges sont également prévus. Venez faire une cure d’optimisme et de bonne humeur.
En savoir plus : https://www.liguedesoptimistes.fr/evenement/laboptimiste-le-bien-etre-au-travail-a-lheure-du-digital/

– du 14 au 29 mai à Clermont-Ferrand : Printemps de l’Optimisme à Clermont-Ferrand « L’Optimisme C Central » avec de nombreux temps forts : chaine optimiste, flash mob, micro-trottoir optimiste, lectures positives, journée de l’optimisme à l’école, gastronomie, monde économique, conférence optimiste, dîner des optimistes.
Détails complets : https://www.liguedesoptimistes.fr/evenement/printemps-de-loptimisme-a-clermont-ferrand/

– Le 17 mai à Marseille : soirée de l’optimisme.
La soirée se passera entre moments de dégustation, moments d’inspiration et moments de discussion. Le but du jeu : vous faire passer une soirée délicieuse, pleine de rencontres et d’inspirations. Deux intervenants se joindront à nous pour la soirée, pour nous donner à voir leur façon d’aborder l’optimisme dans leur vie.
En savoir plus : https://www.liguedesoptimistes.fr/evenement/soiree-de-loptimisme-a-marseille/

– Le mardi 11 juin 2019 : dîner des Optimistes de Guadeloupe, organisé par Thierry Seligny, sur les thèmes de l’optimisme, l’audace, la résilience. À l’Eden Lounge de Jarry à 19h15. Réservez votre date.
Plus d’informations à venir… 

Nos événements sont détaillés ici :  https://www.liguedesoptimistes.fr/evenements/

Si vous aussi, vous souhaitez organiser un événement positif dans votre ville ou votre région, nous pouvons vous aider !
Contactez-nous à info@liguedesoptimistes.fr et faites-nous part de votre projet.
Nous vous enverrons gracieusement un guide pratique pour organiser, animer et réussir un Dîner des Optimistes, ainsi que des brochures et des petits cadeaux optimistes pour les participants.

ADHÉREZ À LA LIGUE DES OPTIMISTES DE FRANCE

Nous avons besoin de vous !
Adhérez à l’Association pour soutenir notre mouvement, diffuser nos idées et bénéficier des bonus réservés aux adhérents (cliquez ici pour voir comment faire).
Merci d’avance pour votre soutien !