Dans ce billet, découvrons 4 nouveaux ouvrages sélectionnés pour le Prix du livre Optimiste, qui sera décerné le 28 août 2013 au Château Smith Haut Lafitte, en partenariat avec le CECA, organisateur de la 19e Université Hommes-Entreprises (universitehommesentreprises.com)

4 – “Optimiste. Le guide pratique pour voir la vie du bon côté” de Leo Bormans (Les Editions de l’Homme)4Optimiste

Les optimistes jouissent d’une meilleure santé et vivent plus longtemps que les autres. Ils sont plus heureux et connaissent davantage de succès dans tous les domaines. Loin d’être un médicament à avaler, l’optimisme est plutôt un mode de vie à adopter au jour le jour.

Fondé sur les plus récentes recherches en psychologie positive, ce livre vous amènera à réfléchir à la manière dont vous faites face aux épreuves quotidiennes et vous permettra d’apprivoiser ou de modifier certaines de vos réactions. Grâce à divers exercices, mises en situation, conseils pratiques et exemples stimulants, vous apprendrez, entre autres, à pardonner et à dire merci, vous oserez essayer de nouvelles choses et vous prendrez conscience du pouvoir de votre sourire et de votre rire. Alors n’attendez plus et cultivez l’optimisme dès aujourd’hui!

Originaire de Belgique, Leo Bormans est l’auteur de livres de psychologie pour les adultes et les enfants. Il est à l’origine du grand projet Happiness, qui a donné lieu au best-seller international du même nom. Il donne des conférences partout dans le monde sur le thème de l’optimisme.

5 – “Petit éloge du charme” de Harold Cobert (Bourin Editeur)5Petit-eloge-du-charme

« Il a du charme » concède-t-on quand on ne peut pas dire de quelqu’un qu’il est beau tout en lui reconnaissant un certain attrait. Mais quand on nous somme de nous expliquer, voilà que l’on bafouille. Qu’est-ce que le charme au juste ? Qu’est-ce qui le distingue de la beauté, de la séduction – notions élevées au rang d’impératifs catégoriques modernes – mais aussi de l’aura ou de son voisin linguistique, le charisme ? Tel est le charme : multiple, fuyant, se soustrayant sans cesse à l’analyse.

Le romancier Harold Cobert a relevé le défi. S’appuyant sur l’étymologie, la philosophie, l’histoire et la littérature, il examine tous les aspects de cette notion volatile dans un style aérien, ludique et bien sûr, charmant.

Harold Cobert est né à Bordeaux en 1974. Suite à sa thèse, « Mirabeau polygraphe : du pornographe à l’orateur politique », il a publié un essai consacré à Mirabeau, Mirabeau, le fantôme du Panthéon, et un premier roman, Le Reniement de Patrick Treboc (Lattès, 2007). Un hiver avec Baudelaire, paru aux éditions Héloïse d’Ormesson en 2009, a rencontré un vif succès (publié chez France Loisirs, bientôt au Livre de Poche, traduit en Allemagne et à Taïwan, droits d’adaptation cinématographique acquis par Catherine Allégret).

6 – “Comment garder le moral même par temps de crises” de Patricia Delahaie (Le Livre de Poche)6Comment-garder-le-moral

Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin de préserver notre bonne humeur. Or, certaines personnes parviennent à garder le moral même dans l’adversité. Patricia Delahaie a décidé de recueillir leurs témoignages. Elle en a retiré un enseignement précieux, qu’elle nous transmet dans ce livre inédit : le bonheur est un parti pris, un objectif à garder toujours en tête. Nous pouvons en effet cultiver notre joie de vivre en apprenant à relativiser nos émotions, à profiter des plaisirs de l’existence, à entretenir de bonnes relations avec les autres… Il est également temps de revoir nos valeurs : face à la crise, notre bonheur se construira de plus en plus dans le partage et la solidarité.

Psychosociologue de formation, Patricia Delahaie est l’auteur de plusieurs best-sellers sur les relations humaines, dont Ces amours qui nous font mal et Comment plaire en 3 minutes. Elle est aujourd’hui conférencière et coach de vie.

7 – “Petite philosophie de l’entreprise” de Emmanuel Jaffelin (Bourin Editeur)7petite-philosophie

Et si l’entreprise ouvrait les hommes du XXIe siècle à une sociabilité nouvelle ? C’est la thèse défendue par Emmanuel Jaffelin dans cet essai pétillant. Malgré ses pathologies actuelles, l’entreprise n’est pas condamnée à tirer l’humanité vers le bas. Mieux : elle peut constituer une voie que l’humanité emprunte pour s’élever. Si les hommes passent l’essentiel de leur temps à travailler, il faut que ce moment soit, non la mauvaise parenthèse d’une vie, mais l’un des facteurs du « vivre ensemble ».

Brossant le portrait du manager en gentleman et de l’entrepreneur en tisserand du lien social, le philosophe envisage le travail comme une aventure économique capable de réconcilier richesse matérielle et noblesse spirituelle.

Agrégé de philosophie, ancien diplomate en Amérique latine et en Afrique, Emmanuel Jaffelin enseigne au lycée Lakanal de Sceaux. Il est l’auteur de l’Éloge de la gentillesse (2010) et du Petit Éloge de la gentillesse (2011) chez François Bourin Éditeur.

Les autres ouvrages sélectionnés seront présentés dans les prochaines Lettr’Optimistes.

Le Prix du Livre Optimiste sera remis le 28 août 2013, dans le cadre prestigieux de la 19e Université Hommes-Entreprises, au Château Smith Haut Lafitte, au cœur du vignoble bordelais.

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Vous pouvez réagir en laissant un commentaire.