FranceSourianteChute record de la confiance, pression fiscale, baisse du pouvoir d’achat, météo désespérante, été incertain… Jamais la confiance des Français n’a été aussi faible. Ce printemps qui ressemble à l’hiver s’ajoute à la hausse continue du chômage et à la pression fiscale. Il y a pourtant des raisons de croire en notre pays. 

On a des loisirs
Le 28 mai, l’OCDE a publié son classement sur les indicateurs du « mieux-vivre » qui portent sur l’emploi, le logement, les revenus, mais aussi les liens sociaux, la satisfaction personnelle… La France n’est pas si mal classée. Ainsi, elle arrive en 6e position des 34 pays développés pour les loisirs. Effet RTT ? Offre importante de parcs d’attractions et de loisirs de proximité ? Les Français ne s’ennuient jamais et trouvent des moyens de s’évader.

On se plaît au travail
Dans la même enquête de l’OCDE, 83 % des Français sondés estiment vivre plus d’expériences positives au cours d’une journée moyenne (sentiment de repos, fierté d’avoir accompli quelque chose, plaisir…) que d’expériences négatives (douleur, inquiétude, tristesse, ennui…). Le signe qu’ils se plaisent au travail ou qu’ils vivent bien leur retraite. Les 60-70 ans ont d’ailleurs le moral à 70 %.

Nos marques sont appréciées à l’étranger
Notre pays peut également être fier de ses grandes entreprises à rayonnement international : Total, EDF, GDF Suez, Areva, Bouygues, Orange, LVMH, L’Oréal font des envieux à l’étranger et reçoivent plus d’articles positifs que négatifs.

Les étrangers investissent
Le pays reste très attractif pour les étrangers qui y investissent et pas seulement dans le football comme le Qatar au PSG. Les laboratoires de recherche français sont les mieux financés d’Europe par des fonds d’autres pays. Nos jeunes créateurs dans l’informatique sont aidés à 72 % par des fonds internationaux.

On vit dans un beau pays
Les Français vivent dans un des pays les plus beaux du monde, riche d’un patrimoine touristique et culturel qui en a fait la première destination touristique dans le monde en 2012.

On fait des bébés
Autre signe d’optimisme, la France aime les bébés. Avec 2,01 enfants par femme en 2012, le taux de fécondité du pays se situe en deuxième position en Europe derrière l’Irlande.

“Nos grands-parents auraient rêvé de vivre à notre époque” 
Interview d’Yves de Montbron, blogueur à la Ligue des Optimistes de France 

Comment peut-on être optimiste aujourd’hui ?
« L’optimiste est une disposition de l’esprit. En l’adoptant, on va voir en priorité ce qui va bien. Notre société va mal, il y a la crise, la dette… Mais nos grands-parents auraient rêvé de vivre à notre époque. Il faut relativiser. »

Les avantages d’être optimiste ?
« Le pessimiste et l’optimiste finissent tous les deux par mourir. Mais, à la fin du voyage, l’optimiste aura passé un meilleur moment. C’est la vision de la vie de l’ancien Premier ministre d’Israël Shimon Peres. Le problème en France, c’est que l’optimisme est souvent confondu avec sa caricature, le candide de Voltaire ou la personne qui pratique la méthode Coué. On se moque facilement de lui. La France est le pays de la critique, de la raison pure. Les Français ne se disent ni optimismes, ni pessimistes, mais sont fiers de se dire réalistes ! Alors que vivre sa vie avec réalisme n’est, a priori, pas enthousiasmant. On ne choisit pas son conjoint, son métier, ses loisirs sur les bases du réalisme, mais sur le bonheur qu’on en attend. »

L’optimisme se travaille-t-il ?
« Il existe trois clés. Il faut d’abord essayer de percevoir en priorité ce qui va bien. Ensuite anticiper l’avenir en s’attendant de préférence au meilleur. Par exemple, je peux vous dire qu’on n’a jamais été aussi près de la sortie de la crise ! Enfin, l’optimiste militant a confiance dans le pouvoir de sa propre action. Il ne suffit pas d’attendre quelque chose pour qu’il arrive ! Il faut agir. »

par Patrice Barrère, publié le 29/05/2013 dans Le Dauphiné Libéré – Le Progrès – Vaucluse Matin – Le Bien Public – Le Journal de Saône-et-Loire – L’Alsace -Le Pays – Les Dernières Nouvelles d’Alsace – L’Est Républicain – Le Républicain Lorrain – Vosges Matin (1,2 million d’exemplaires – 8 millions de lecteurs) :
http://www.dna.fr/societe/2013/05/29/le-moral-et-le-ciel-sont-bas-mais-il-y-a-de-l-espoir
http://www.dna.fr/economie/2013/05/29/nos-grands-parents-auraient-reve-de-vivre-a-notre-epoque

 

PS : il reste encore des places pour le Dîner des Optimistes le 2 juillet à Lyon. Venez nous rejoindre !
Détails et inscriptions ici : http://fr.optimistan.org/2013/06/diner-des-optimistes-le-2-juillet-lyon/

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Savez-vous voir le bonheur de vivre en France aujourd’hui ?
Et que pourriez-vous ajouter ?
Vous pouvez réagir en laissant un commentaire.