Notre cerveau est comme un pilote automatique incroyable qui nous conduit là où nous lui disons d’aller, consciemment ou inconsciemment.

Nos envies, nos pensées, nos croyances agissent de façon invisible sur nos attitudes, nos actes et donc sur les résultats que nous obtenons.

Une attitude bienveillante envers nous-même, un objectif clair et des croyances positives nous amèneront inéluctablement vers la réussite, même si cela doit prendre du temps.

Cette posture nous met dans un état interne favorable et nous aide à détecter, saisir et exploiter toutes les opportunités favorables qui se présentent.

En revanche, nos croyances limitantes peuvent saboter notre vie : “c’est trop dur, je suis nul, je n’y arriverai jamais, je suis trop vieux, trop jeune, pas assez compétent, ce n’est pas à mon âge que je vais apprendre…“.

À tout moment de notre vie, nous pouvons accepter nos croyances limitantes et pencher inexorablement vers la résignation, ou décider de les changer progressivement et progresser.

Attention : il y aura toujours dans votre entourage des gens bien intentionnés pour insinuer que “c’est facile à dire” ou qui vous suggèreront de “rester réaliste“, sous-entendant que c’est impossible.
Parfois, ce sera même votre petite voix intérieure qui vous soufflera ce message limitant, pour vous faire croire qu’il est impossible d’atteindre votre objectif.

Bien sûr, changer, ce n’est pas facile, mais cela ne veut pas dire “impossible” !

Si vous vous croyez incapable de réussir quelque chose, vous serez inévitablement paralysé.
Au contraire, si vous êtes convaincu de pouvoir y arriver, vous mobiliserez beaucoup plus d’énergie, de créativité et de persévérance pour y parvenir !
La clé est en nous.
C’est Henry Ford qui disait : “Que vous vous pensiez capable de faire quelque chose, ou que vous vous en pensiez incapable, vous avez absolument raison.

Vous ne me croyez pas ? Regardez cet exemple inspirant :

[yframe url=’http://www.youtube.com/watch?v=Y3Marz6qLsI’]

 

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Vous pouvez laisser un commentaire plus bas.