Être pessimiste dans une société comme la nôtre, ça ne peut conduire qu’au suicide” (Jacques Ellul).

Sans être aussi catégorique que le philosophe, il faut reconnaître que le monde dans lequel nous vivons est plein de dangers, de violence, d’injustices, de difficultés. Et que les médias nous en proposent chaque jour des illustrations plus navrantes les unes que les autres.

Et pourtant, ce monde recèle également de magnifiques situations, de formidables personnes, de superbes occasions à saisir.

« Le monde n’est pas, il est ce qu’on pense de lui » (Charon, physicien).

Vous n’êtes donc pas à la merci d’un monde bon ou mauvais. C’est vous seul qui déterminez la nature de votre monde. Vous décidez si votre monde est bon ou mauvais.

Le monde entier fonctionne comme un miroir. Dedans vous n’y voyez que vous-même : agression si vous êtes agressif, paix si vous êtes en paix.

Vous êtes ce que vous pensez être. Les autres sont ce que vous pensez qu’ils sont. Le monde est ce que vous pensez qu’il est.

Savez-vous voir la belle facette des choses ?