Le-printemps-optimismeLa Ligue des Optimistes de France est partenaire du Printemps de l’Optimisme, qui aura lieu les 16 et 17 mai 2014.

Pourquoi le Printemps de l’Optimisme ?
Il en va d’un peuple comme d’une personne. Le développement, la prospérité, la croissance ne dépendent pas seulement de facteurs matériels mais aussi psychologiques.
En France, le climat de défiance, la morosité ambiante, le pessimisme généralisé accentuent les effets de la crise et réduisent la consommation, l’investissement, la production, la création d’emplois.

Or il existe dans la société française une attente de rééquilibrage, non pas pour nier les difficultés, mais pour y faire face et ne pas se focaliser seulement sur ce qui va mal.
Chacun doit prendre sa part d’une action collective visant à créer et à développer la confiance et l’attitude positive, une véritable cause d’intérêt général.

C’est quoi le Printemps de l’Optimisme ?
Le Printemps de l’Optimisme, c’est un forum positif sur deux journées, qui rassemble des réflexions et débats avec de nombreux décideurs, et un espace d’exposition et d’animations ludiques.
Cette manifestation se déroulera les 16 et 17 mai 2014 au Conseil Économique, Social et Environnemental, place d’Iéna à Paris. Accès gratuit sur réservation.
Informations pratiques : cliquez ici

Au programme des débats…
– Vendredi 16 mai, 14h30, en partenariat avec Psychologies : “Pourquoi et comment mobiliser nos ressources positives face aux difficultés et en période de crise ?” avec des médecins, psychologues, philosophes, sociologues, chercheurs, dont Philippe Gabilliet, vice-président de la Ligue des Optimistes.

– Vendredi 16 mai, 16h45, avec Challenge : “Comment améliorer la motivation des salariés et le bonheur au travail ?” avec des responsables d’entreprises, d’organisations professionnelles, de syndicats, d’associations, d’intellectuels.

– Samedi 17 mai, 10h30 : “Les médias peuvent-ils être plus positifs ?” avec des journalistes, des patrons de médias, des experts de la communication, des responsables économiques, institutionnels et politiques, des organisations comme Reporters d’espoir.

Le programme détaillé des débats : cliquez ici

Lisez et signez le Manifeste pour l’Optimisme
Si vous voulez dire stop à la morosité, assez de mauvaise humeur, ras le bol des experts qui promettent toujours le pire,
Si vous voulez affirmer que la mobilisation des énergies positives est encore plus nécessaire face aux difficultés ou en période de crise,
Si vous voulez améliorer le climat en France, y compris pour ceux qui sont en galère…
Alors, lisez le Manifeste pour l’Optimisme ci-dessous, signez-le, diffusez-le, faites-en la promotion autour de vous, sur votre page Facebook, les réseaux sociaux….

Le Manifeste pour l’Optimisme :
« Nous sommes les champions du monde du pessimisme. Pourtant, à l’opposé de cette défiance collective, nous avons confiance en nous sur le plan individuel. L’immense majorité des Français se déclare heureuse dans sa vie personnelle et professionnelle.

Dans la sphère de proximité, pour protéger nos proches nous n’étalons pas nos états d’âme, nos contrariétés, nous prenons sur nous et relativisons.
Cette hygiène de vie positive, nous voulons l’appliquer à notre comportement collectif, à notre regard sur la France et sur le monde.

D’abord, parce que nous le savons aujourd’hui : de la même façon que la réussite d’une personne ne dépend pas uniquement de ses origines ou de sa formation, la prospérité d’un pays n’est pas seulement fonction de critères matériels comme les ressources, les matières premières, etc. Le développement dépend aussi de facteurs psychologiques, du moral d’une personne comme d’une nation.

Ensuite, parce qu’il est temps d’en finir avec la résignation : plus encore que de médications, notre santé mentale est fonction de nos ressources personnelles pour surmonter les épreuves. La psychologie positive n’a que quelques décennies mais déjà les recherches le prouvent : le meilleur médicament, c’est nous !

Enfin et surtout, parce que nous récusons l’idée que l’optimisme est fait pour les beaux jours, quand tout va bien, pour les béats et les nantis. Plus c’est difficile, plus il faut mobiliser des énergies positives.

Oui, avec la crise, des millions de Français sont en galère. Mais justement, la fraternité n’est pas la démission. Le défaitisme, la sinistrose dépriment la consommation, l’investissement, la création des richesses qui sont nécessaires.
C’est pourquoi nous voulons dire haut et fort que la France a des atouts formidables.

Notre pays enregistre un taux de natalité record en Europe. La France reste l’une des premières puissances mondiales sur les plans agricole, maritime, aéronautique, spatial et militaire.
Notre tissu économique est l’un des plus diversifiés d’Europe avec ses artisans, ses commerçants, ses TPE, ses PME et ses grandes entreprises qui rayonnent aux quatre coins de la planète, notamment dans les domaines du luxe, de l’énergie, des transports, de la construction.
Sur les 500 premières entreprises mondiales pour le chiffre d’affaires, 32 sont françaises, autant que les allemandes et plus que les britanniques, ce qui nous place dans le peloton de tête.
La France est le 1er pays au monde pour le tourisme, le 3ème pour les investissements étrangers, le 6ème pour le dépôt des brevets.

Nos créateurs, nos innovateurs, nos chercheurs, nos médecins, nos sites historiques, nos équipements culturels, nos paysages, nos terroirs, nos vignobles, notre hôtellerie, notre gastronomie classée au patrimoine mondial de l’humanité font de la France un pays unique et attractif.

Du fait de notre histoire et de notre culture, notre langue et nos valeurs sont universelles et parlent d’une façon singulière au monde entier où l’on a toujours envie de France, parfois même plus que chez nous.

Oui, nous avons les ressources, les talents, les capacités. Il ne tient qu’à nous de briser le cercle délétère de la défiance et de faire de la somme de nos confiances individuelles une grande force collective.
Voilà pourquoi, ensemble, nous entendons promouvoir la confiance et faire de la positive attitude une cause d’intérêt général. »

Pour signer le Manifeste pour l’Optimisme, cliquez ici
Rejoindre le Printemps de l’Optimisme sur Facebook : facebook.com/leprintempsdeloptimisme

Des Dîners des Optimistes dans toute la France pour le Printemps de l’Optimisme
Pour démultiplier l’esprit du Printemps de l’Optimisme en régions, la Ligue des Optimistes de France parrainera des Dîners des Optimistes le 16 mai dans plus de 15 villes : Paris, Lille, Metz, Colmar, Lyon, Nice, Toulon, Marseille, Aix, Avignon, Toulouse, Bayonne, Bordeaux, Nantes, Rennes, Orléans…

De plus, nous encourageons tous nos sympathisants à organiser un Dîner des Optimistes dans leur ville le 16 mai. Contactez-nous, nous pouvons vous aider à l’organiser et à l’animer.

Le principe est simple : 20 à 50 personnes (ou plus…) se retrouvent dans un restaurant pour parler d’optimisme et d’attitude mentale positive. Chacun paye son repas et l’organisation est bénévole.
C’est l’occasion de passer un agréable moment en compagnie d’autres optimistes, de faire de nouvelles rencontres positives, d’enrichir votre esprit en participant à des débats positifs et de repartir enthousiaste.

Le programme national de ces Dîners des Optimistes sera annoncé dans la prochaine Lettr’Optimiste du 24 mars, et les réservations seront possibles à partir de cette date.
Merci de partager ce billet au plus grand nombre autour de vous.

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Participerez-vous au Printemps de l’Optimisme ?
Êtes-vous prêt à participer (ou organiser) un Dîner des Optimistes dans votre ville ?
Vous pouvez réagir en laissant un commentaire.